Foire aux questions Sleeve Gastrique

Nous avons choisi quelques questions et réponses sur l’opération de sleeve gastrique afin que vous puissiez avoir plus d’informations concernant ce type de traitement de l’obésité.

Le candidat idéal à une sleeve gastrectomie

Contrairement aux personnes ayant un IMC normal qui se situe entre 20 et 25 kg/ m², les candidats à une chirurgie de l’obésité doivent avoir un IMC supérieur ou égal à 40 ou alors un IMC supérieur ou égal à 35 avec des risques éventuels de comorbidités.

À quel âge peut-on pratiquer une sleeve ?

En général, la chirurgie de l’obésité n’est aucunement pratiquée sur les personnes mineures et chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Pour une meilleure prise en charge de l’obésité, la chirurgie doit être pratiquée avant l’âge de 60 ans.

Ceci parce que d’une part, les résultats auxquels on peut s’attendre, notamment la perte de poids est effectivement garantie, mais aussi parce qu’au-delà de 60 ans, les risques opératoires sont plus importants.

Faut-il réaliser un bilan pré-opératoire ?

Il faut toujours un bilan pré-opératoire de la chirurgie de l’obésité. Outre le bilan biologique qui permet de s’assurer qu’il n’existe pas d’anomalies particulières au niveau des glandes thyroïdales et surrénales, les avis d’autres spécialistes sont importants avant de pratiquer une opération de sleeve en Tunisie.

questions reponses sleeve gastrique

Ainsi, il est nécessaire d’avoir l’avis d’un endocrinologue ou d’un nutritionniste, l’avis d’un psychologue, l’avis d’un cardiologue, et aussi il faut réaliser une échographie abdominale et pelvienne de même qu’une gastroscopie afin de vérifier l’état de l’estomac (hélicobacter pylori) et de l’œsophage (hernie hiatale).

Quels sont les avantages ?

Parmi les avantages d’une gastrectomie longitudinale, il y a le fait qu’elle ne provoque aucune carence compte tenu de la conservation du circuit intestinal. Il n’y a pas de blocage alimentaire de même que son suivi médical est le plus simple.

Par ailleurs, cette intervention permet de perdre environ 30 kg de l’excès de poids au cours de la première année. Les complications à la sortie de la clinique sont rares. La sleeve gastrectomie ne provoque pas de carences vitaminiques non plus.

En plus, elle permet de supprimer les risques de comorbidités liés à l’obésité, notamment le diabète de type 2.

L’intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

La sleeve gastrectomie est prise en charge par la sécurité sociale, si et seulement si, l’IMC du patient est supérieur à 40 ou s’il est supérieur à 35 mais avec comorbidités.

À lire également :